Le pétrole sous les feux des projecteurs, en forte hausse, les investisseurs courent après le papier

La Bourse de Paris a fini sur un net rebond mardi (+2,40%), sans s’attarder sur une décision retentissante de la Cour constitutionnelle allemande, privilégiant le rebond du pétrole qui a tonifié le secteur de l’énergie.

Le second volet d’aide, jusqu’à 5000 euros, désormais ouvert aux indépendants et entreprises, même sans salarié !

Les indépendants et les entreprises, même sans salarié, concernés par la fermeture administrative peuvent désormais demander le second volet de l’aide financière du fonds de solidarité. Cette aide versée par les Régions peut aller jusqu’à 5000 euros, de quoi payer les loyers.

Tensions commerciales sino-américaines, les places financières chutent...

La Bourse de Paris baissait nettement (-3,40%) lundi matin au terme d’un long week-end, dans le sillage des importantes pertes enregistrées par Wall Street vendredi, inquiète des nouvelles menaces commerciales américaines contre la Chine.

La Bourse de Paris chute fortement, sous les 4.400 points (-4,24%)

La Bourse de Paris a fini sur un fort repli lundi (-4,24%) une séance corrélée au marché américain, les investisseurs prenant leurs bénéfices tandis qu’ils redoutent une reprise des hostilités commerciales sino-américaines.

Forte chute logique des places boursières, le plus fort de la crise est encore devant nous

Sans surprise, avec les premiers vrais mauvais chiffres de l’économie réelle, les places financières sont en fort repli. Le plus fort de la récession est encore loin devant nous, les chiffres du mois d’avril seront calamiteux. Le nombre de faillites constatées sur le deuxième trimestre sera le juge de paix.

La BCE prête à recharger en munitions son bazooka monétaire pour sauver la zone euro

Face au cataclysme économique déclenché par la pandémie de coronavirus, la Banque centrale européenne s’est dite "prête" jeudi à renforcer son programme d’urgence et le prolonger au-delà de la fin 2020.

Les places financières s’enflamment, espoir de traitement, et cash illimité de la FED en bonus

Encouragés par l’annonce d’un possible traitement contre le coronavirus par le laboratoire américain Gilead, les marchés européens ont connu de très nettes progressions mercredi.

Pire crise économique depuis 1945 et les indices boursiers continuent de grimper comme en 2019...

Non, les investisseurs ne sont pas tombés sur la tête. Non, le marché n’anticipe rien. Seulement les liquidités sont déversées par milliards d’euros par les banques centrales, conduisant à entretenir celle bulle financière... La Bourse de Paris a débuté en hausse jeudi (+0,24%), poursuivant sa course dans le vert en attendant une réunion de la BCE, au lendemain d’une séance dynamisée par des annonces sur un potentiel traitement contre le coronavirus.

Bourse : les banques centrales (BoJ, FED, BCE) entretiennent la bulle financière, les indices s’envolent

La Bourse de Paris a entamé la semaine sur un net rebond (+2,55%) lundi, galvanisée par les nouvelles mesures de soutien de la Banque du Japon (BoJ), en attendant les verdicts de ses homologues européenne et américaine plus tard cette semaine.

Les banques centrales vont soutenir une fois de plus leurs économies nationales

Confiants dans le soutien des banques centrales avant une réunion de la Fed et de la BCE, les marchés européens ont fini dans le vert mardi, profitant également de la décrue de l’épidémie de coronavirus en Europe.

Bourse : la prudence est mère de sûreté, la FED est source d’anxiété

La Bourse de Paris se montrait prudente mercredi matin (-0,18%), les investisseurs attendant la fin de la réunion de la Fed et les chiffres du PIB américain pour recueillir davantage d’éléments sur les conséquences du coronavirus sur la première économie mondiale.

La crise économique de 2020, d’une ampleur historique, aura des impacts sur le fonctionnement des marchés financiers

En pleine pandémie, la gestion d’actifs subit un véritable test de résistance et la crise aura des effets profonds, avertit mercredi le gendarme français des marchés, tout en se félicitant de l’afflux de nouveaux investisseurs au profil rajeuni et rappelant l’importance de la Bourse pour la relance de l’économie.

Bourse : c’est avec optimisme que les investisseurs envisagent cette semaine !

La Bourse de Paris retrouvait le goût du risque (+1,91%) à l’entame d’une semaine chargée en termes de politique monétaire, de statistiques et de publications d’entreprises.

Bourse : rebond du pétrole et changement de règle pour la BCE, le CAC40 exulte (+0,89%)

La Bourse de Paris a progressé de 0,89% jeudi, aidée par la bonne tenue de Wall Street et les espoirs d’un soutien européen coordonné, malgré des indicateurs macroéconomiques particulièrement affectés par la pandémie de Covid-19.

Dettes des États : l’écart entre les taux d’intérêt italien et allemand sous haute surveillance

L’écart entre le taux d’emprunt italien à dix ans et celui de l’Allemagne de même échéance est monté vendredi en début de séance, après l’échec des négociations européennes pour un plan de relance coordonné et avant une actualisation de la notation italienne par S&P.

Bourse : les mauvais indicateurs vont se succéder, le CAC40 affiche (-26.51%) depuis le 1er janvier 2020

La Bourse de Paris a fini en net repli vendredi (-1,30%),à la fois déçue par le manque de détails concernant le plan de relance européen et par les espoirs envolés quant à un traitement potentiel du Covid-19.

Bourse/BCE : indicateurs d’activité au plus bas, chute de la confiance des consommateurs...

Je vais bien, tout va bien... La Bourse de Paris s’installait à l’équilibre jeudi matin après des premiers pas dynamiques (-0,09%), restant sur la défensive avant un sommet européen sous le signe des divisions.

Bourse : après les taux négatifs, le cours du pétrole négatif, le délire continue...

Nous ne savons pas si le COVID s’attaque également au cerveau, mais une chose est certaine, rien ne va plus. Après les taux d’intérêts négatifs, voici que les prix des actifs, tel que le baril de pétrole brut WTI devient négatif, sur l’échéance de mai. La Bourse de Paris a débuté en recul mardi (-2,03%), subissant le contrecoup de la chute historique des cours du pétrole la veille, qui a entraîné Wall Street dans son sillage.

COVID / Récession bien plus importante qu’anticipée 10 jours de cela, la France va s’endetter sans limite

Avec 185 milliards d’euros de déficit supplémentaires, le gouvernement reconnait que la récession à venir sera bien plus important qu’anticipée, il y a seulement 10 jours de cela. La crise sera impressionnante et une 3e rallonge budgétaire sera sans doute nécessaire, indique Mr Darmanin. Et la France mise tout sur l’endettement... Ce qui promet des jours encore plus sombres dans quelques mois.

Bourse : effondrement, les investisseurs voient l’avenir en noir avec le krach du pétrole, le CAC40 en chute (-3,77%)

La Bourse de Paris a terminé nettement dans le rouge (-3,77%) mardi, lestée par l’effondrement inédit des cours du pétrole, en particulier la référence américaine de brut, qui est passée un temps en territoire négatif.

Contrats suivants : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 860

A lire également